spleen

Spleen est un artiste singulier. De la partie immergée de l’iceberg, on le connaît surtout pour ses précédents albums le tout premier opus « She was a girl » (2005), et le naïf « Comme un enfant » (2008) et ses nombreuses collaborations avec entre autres Cocorosie, Devendra Banhart, Bat for lashes, Antony, TV on the Radio, Yael Naïm, Ardzen pour ne citer qu'eux. Spleen aime l’originalité et la nouveauté et est ce que j’appelle un « musical experienceur ». Il tente des aventures impromptues et décalées, réussies ou non, rares par rapport à la scène musicale française.

 story of a sad loving man

Sur le blog, on se souvient encore avec émotion de son spectacle à la Cigale "The Story of a Sad Loving Man" au Festival Factory en Octobre 2009. Un opéra rock  à la sauce Spleen, sensible et engagé. Dans cette histoire d'un jeune homme noir et français confronté à l'enfermement carcéral (sur fond de peine de mort aux U.S.A.), Spleen s'est mis à nu, et a livré certaines angoisses intimes, en évoquant en filigrane son déracinement. Spleen c’est aussi et surtout des histoires d’amitié, comme ceux et celles qui sont venus participer à ce spectacle improbable comme Hugh Coltman, Sandra Nkaké, Yaël Naïm, David Donatien, et Cécile Cassel (pas encore connue sous le pseudo Hollysiz).

D’autres connaissent  l'artiste d'origine camerounaise au travers de ses collaborations plus underground comme le collectif "Heez Bus" ou celui plus actif des "Black and White Skins" au début des années 2000 avec lesquels il a refait surface récemment lors des concerts intimistes au Baiser Salé en Avril dernier. D’ailleurs un label indépendant qui se veut alternatif à ce nom a été crée, et possède sa page sur Facebook.

 black and white skins

On le dit fantasque, imprévisible ou encore on le compare à un joyeux trublion. Dépassons ces idées reçues. Spleen a plus d'un tour dans son sac. On le croyait parti après ses 2 premiers albums, mais c'est un leurre. Spleen ne cesse jamais de travailler, comme une fourmi chez lui, voyage beaucoup, est invité à nombre de soirées parisiennes, il multiplie les rencontres artistiques ou non, ne cesse de provoquer par ses expériences personnelles et surtout de confronter ses idées artistiques à l’aune de nouvelles voies musicales plus accueillantes pour cet artiste atypique qu'il est.  5 ans près son dernier opus, Spleen, toujours en mode autodidacte et surtout en mode autoproduit dévoile un nouveau projet : « Voices » sera le troisième bébé musical de ce talentueux artiste. Après avoir fait appel en Mars 2012 à 205 généreux contributeurs sur le site Oocto pour financer son projet, Spleen est enfin prêt à nous dévoiler les pépites de son album.

      spleen2

Cet album plus personnel encore que les précédents se veut selon la description de son auteur sur Octoo « A la fois fragile et authentique, vibrant, généreux, poétique et intime, Voices explore une autre facette de sa personnalité ». Spleen a décidé de revisiter le genre acappella, redimensionne les différentes teintes et couleurs vocales, décompose par strates la douzaine de morceaux à venir sur le prochain album, dont la sortie est prévue pour l’automne (en principe en Octobre 2013). Spleen précise « Chaque morceau raconte une histoire avec une sensibilité et un style bien particulier, où il précise sa noirceur, mais aussi son amour pour l'amour et, surtout son amour pour la musique, peut-être un hommage à Michael Jackson qu'il affectionne énormément. … un album comme un Rothko ».

En mai dernier, nous avions eu droit à un aperçu déjà prometteur avec le morceau « Sophie » à revoir ICICette fois-ci, Spleen se découvre un peu plus et nous livre son premier clip officiel « Cry » issu du nouvel album à venir. Cet éternel amoureux parle pourtant en filigrane et de façon subtile d'un sujet terrible et grave, le viol. Ces images reflètent  la noirceur, la douleur, la solitude, et la perte de l'innocence engendrés par cette situation insupportable. Les voix et les rythmes syncopés du morceau interprété par Spleen appuient ces sentiments exacerbés dans la vidéo. Le clip a été réalisé par  Olivier Campagne et Tiphaine Dugast, avec la participation de Gabrielle Suco et Laïla Guillevin-Suco. 

Côté concerts, ça se précise également. Nous avions découvert les prémisses de l’album, en version acoustique  lors du concert au Point Ephémère, en première partie de Lippie, le 19 juin 2012. Déjà, sur le blog, on était très heureux de constater l’investissement de Spleen sur ce projet et nous étions bluffé par ces sonorités originales et brutes, ce côté organique dévoilé à quelques-uns et on était très impatients de découvrir la suite. La fusée Spleen semble enclenchée, puisqu'un concert est prévu à la Bellevilloise le 8 juillet 2013. On vous recommande d’y aller, cela devrait être beau, inédit, jouissif et singulier. Comme Spleen.

Spleen Bus Pallaium

En savoir plus  sur sa page Facebook. Sur Twitter : @spleenbibiboy

Son nouvel album "Voices" est disponible et en téléchargement légal sur ce lien : VOICES

Les photos de la release party de son album sont disponibles sur ce lien : FLICKR SPLEEN

Crédits photos (sauf mention contraire) : Spleen.

Retour à l'accueil