Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
*AIETVBLOG  #1W3BZINE MUSIC@L

*AIETVBLOG #1W3BZINE MUSIC@L

Menu
Lightshot, le nouveau clip vidéo dessin animé du groupe In The Canopy

Lightshot, le nouveau clip vidéo dessin animé du groupe In The Canopy

© Mathieu Choinet

© Mathieu Choinet

Ca faisait très longtemps que je n'avais pas écrit sur un de mes groupes fétiches : In The Canopy. La dernière fois remonte à 2014 (que c'est loin !) avec un arrêt sur image sur le clip 1,2,3,4 Hands qui m'avait franchement ébloui. Je vous rassure, depuis In The Canopy continue de m'éblouir par sa musique et son inventivité. A l'image de leur nouvel album "Talking Monkeys", autoproduit et publié en Avril 2016. J'ai vécu comme un privilège d'écouter en avant première cet album bien différent de leurs précédents EP. Avec les albums "Never Return" et "The Light Through",  je me suis volontairement attardée et laisser bercée sur cette musique pleine de douceur, d'envies artistiques en devenir, je me suis délectée de la voix angélique de Joachim Mullner, avec le titre phare Never Return, qui me fiche toujours un frisson dans les lombaires quand je l'écoute.

J'ai surtout découvert, au-delà du duo originel formé par Joachim Müllner et Thomas Martinez, un vrai groupe passionné et passionnant qui a su fédérer d'autres musiciens autour de lui (Erwan Karren à la basse, Thomas Chalindar aux percus et batterie, et Max Lunel aux claviers et à la guitare) sur une autre musique, celle d'In The Canopy aujourd'hui. Si hier, j'avais la tête au-dessus des arbres avec leur brillante Canopée, aujourd'hui, j'ai affaire à des "singes bavards" (du nom de leur dernier album) qui expriment avec une totale plénitude leur univers artistique foisonnant, sur tous les instruments avec en tête les claviers, la batterie et la guitare. La voix affirmée de Joachim Müllner  rassemble le tout comme une évidence et est un liant presque universel et naturelle à cette musique qui explose de toutes parts.

© Jim Rosemberg

© Jim Rosemberg

A vrai dire, In the Canopy est un groupe qui grandit très vite : nouveau tourneur en 2015, soutien du groupe par plusieurs réseaux et programmateurs (Le Réseau MAP, le Centre musical FGO-Barbara, la Clef Saint Germain et les Cuizines de Chelles), et comme un Graal, la sélection du FAIR 2016 et l'accompagnement par la SACEM en 2016 (peut être trop vite pour moi qui suis restée un peu en arrière pour m'assurer que ces lumières au bout du tunnel ne clignotent pas seulement). Ils sont enfin encensés par d'autres sites ou blogs (plus connus) qui leur trouvent beaucoup de qualités. Et ils ont bien raison.

In The Canopy est aussi un groupe qui a bien compris que leur identité artistique qui a été longuement travaillée doit aussi posséder une identité visuelle forte qui les représentent et doit marquer les esprits. En cela, le groupe a toujours soigné ses visuels d'albums, ses clips vidéos, comme celui de Nightfall (à revoir sans modération), en étant très bien entouré au niveau de la réalisation (le talentueux Vincent Rouffiac (Touché Videoproduktion), également réalisateur du Wikidrummer, du Wikisinger et du clip d'In The Canopy "1,2,3,4 Hands"). Cette exigence artistique est à la hauteur de leurs ambitions musicales. Très forte, bien réfléchie, comme s'ils se jetaient à coeur et corps perdus dans ce parcours artistique évident, nécessaire, impérieux et à vrai dire vital pour eux.

Je me souviens d'une conversation avec le chanteur Joachim Müllner qui arborait de très belles lunettes de soleil sur le front (alors qu'il faisait nuit noire lol) après une fête de la musique festive dans les rues parisiennes. Je me faisais la réflexion qu'In The Canopy avait un potentiel extraordinaire pour avoir sa place dans le monde concurrentiel de la musique, et que bientôt le succès serait au rendez-vous pour ce groupe atypique et attachant. Pas après pas, ils démontrent qu'ils ont cette étoffe d'immenses artistes, qui ne laissent rien au hasard pour déployer leurs superbes ailes.

Et d'une certaine façon, ils sont en train de les déployer dans ce nouveau clip très ambitieux, très original, et qui reflète exactement la musique qu'ils ont développé dans leur dernier album "Talking Monkeys".

D'abord ambitieux, car ils ont fait appel à Mathieu Choinet à fabrication et la réalisation du clip vidéo en version animée. Formé à l'École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Mathieu Choinet est un dessinateur et un photographe qui évolue dans le milieu de la musique (il joue du sousaphone (!) avec le brass band GRIZZ-LI) autour de multiples projets graphiques (à découvrir sur son blog ICI).

Il explique son parcours :  "J’ai toujours baigné dans les grands classiques de l’animation, de Walt Disney aux Studios Ghibli. Leurs narrations épiques ont beaucoup influencé ce film, avec -à la manière d’un Sergio Leone- une suite dynamique de plans larges et serrés. Graphiste et illustrateur de formation, je me concentre beaucoup sur les cadrages, montés de façon aussi fluide et dynamique que possible sur la musique, afin d’en respecter au mieux les intentions. " A la faveur de sa rencontre avec le batteur d'In The Canopy, Thomas Chalindar, il met en images le premier titre de l'album Talking Monkeys, "Lightshot".

Crédit-photo : Grizz-li
Crédit-photo : Grizz-li

Crédit-photo : Grizz-li

Ambitieux encore, en s'associant avec deux partenaires Médias, l'agence BRASS, qui se définit comme une agence créative de concepts de communication autour de la musique & sa culture et MK2 agency, qui est l'agence de conseil et de communication spécialisée dans le cinéma, intégrée au groupe MK2, la célèbre société de production et distribution de films et d’exploitation de salles de cinémas, qui diffusent en avant première avant les films le clip vidéo dans son réseau de cinémas parisiens.

Une couverture bien plus large que le média unique et traditionnel de streaming Youtube où le clip est également disponible lors de sa sortie. In The Canopy se donne vraiment les moyens de faire connaître son univers musical au plus grand nombre, visant probablement comme objectif dans le futur l'univers télévisuel (vivement que ça arrive).

Je retiens aussi et surtout que le clip est original comme leurs idées, pour se démarquer et donner une nouvelle dimension à la chanson. Voir évoluer les personnages animés du groupe dans un désert aride sous la pluie, autour d'un feu bienveillant, qui se transforme en un signal vers le ciel où débarque dans les nuages hauts et blancs des baleines volantes. Alors non, cher Lecteur, ce n'est pas un trip sous acides (enfin, à ma connaissance), mais certainement un rêve d'enfant de voler librement dans le ciel avec des animaux immenses, qui défient les lois de gravité terrestre pour porter chacun des membres du groupe vers une épopée grandiose et unique.

Le rêve de l'Etre Humain de voler au-delà des nuages proche du soleil comme le légendaire Icare, c'est une façon à peine déguisée de nous faire grimper dans une autre Canopée. Une canopée musicale, onirique, qui vaudrait transgresser les lois de la musique traditionnelle et celle des Humains, qui se rapproche de la planète Terre, pour en vivre les bienfaits. Comme pour Icare qui s'est brûlé d'être monté très haut, In the Canopy revient à la réalité avec ses éclairs qui déchirent les nuages, qui assombrissent leurs rêves et dont l'explosion les font monter directement dans un ciel mortifère. Ils se glissent eux-mêmes dans ces éclairs pour devenir surhumains et ne faire qu'un avec la nature. Ils transpercent les nuages, pour dégager une ouverture nouvelle, permettre à un autre futur de prendre place.

La force du clip est que chacun y verra sa propre interprétation. Pour ma part, j'aime beaucoup la plume du réalisateur Mathieu Choinet qui a su capter les qualités et la nature profonde du groupe. Les natures différentes de chaque membre qui ne font qu'un dans leur musique. Un clip qui représente le foisonnement électrique des guitares de Thomas et d'Erwan, de la montée en puissance des claviers de Max Lunel, des rythmes soutenus de Thomas Chalindar et de la voix aigue presque surnaturelle de Joachim Müllner dans ce "Lightshot" qui touche en plein coeur. A l'évidence aussi, cette furieuse envie d'un monde meilleur, plus solidaire, qui réalise ses propres rêves et qui ne subit plus les lois humaines. Un clip vidéo animé avec un oeil nouveau, bienveillant, qui porte l'utopie comme une vérité naturelle, comme un autre chant des possibles.

Lightshot, le nouveau clip vidéo dessin animé du groupe In The Canopy
Lightshot, le nouveau clip vidéo dessin animé du groupe In The Canopy

C'est aussi et surtout une belle invitation à découvrir la musique d'In The Canopy, sur disque et sur scène aussi, où ils expriment le mieux leur profonde nature d'artistes et de musiciens. Assister à un de leurs concerts est une expérience dont on ressort pas complètement indemnes, avec des notes et des sons qui trottent dans la tête pendant longtemps !

En 2017, In The Canopy va porter ses notes, ses bonnes paroles et insuffler "sa musique qui aiguise les sens" sur les routes, à commencer par un premier rendez-vous à l'Espace Gérard Philippe de Fontenay-sous-Bois le Jeudi 2 février (les infos sur ce LIEN), en attendant d'autres concerts à venir.

Plus d'infos sur le groupe In The Canopy : inthecanopy.fr/ -  Page Facebook