Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
*AIETVBLOG  #1W3BZINE MUSIC@L

*AIETVBLOG #1W3BZINE MUSIC@L

Menu
2016 vs 2017 en Live, revue mensuelle #1

2016 vs 2017 en Live, revue mensuelle #1

2016 vs 2017 en Live, revue mensuelle #1

C'est toujours assez compliqué de faire une revue de toute une année, car j'ai vu, écouté et entendu tellement de musiques, de chansons, de sons en 2016. Quand j'ai pu, j'en ai immédiatement parlé sur le blog. D'autres sont passés à la trappe (qu'ils me pardonnent), par manque de temps, d'envie, et aussi parce que la santé n'était pas toujours au rendez-vous en 2016 pour ma pomme.

J'ai des principes (et j'en suis fière) et parmi ceux-là, d'être fidèle aux artistes que je découvre ou déjà découverts que je vais voir en concert régulièrement, dont j'écoute la musique tout aussi régulièrement. Bien plus encore, pour ceux qui sont encore peu connus, pas dans la lumière et qui n'ont pas la visibilité (quel vilain mot, mais c'est vraiment de cela qu'il s'agit pour exister à notre époque et tirer son épingle du jeu dans cette immense océan où tout le monde pousse la chansonnette, pour peu qu'ils chantent réellement sans artifices) sur Internet.

Donc cette année 2016, comme les autres années, est un agréable mélange d'artistes que je découvre avec beaucoup de bonheur et de joie, d'artistes que je connais déjà et qui ont publié de merveilleux EP ou albums, et ceux que je suis sans faille, parce que je suis indécrottable dans ma conviction qu'ils sont tellement talentueux que ça va bien se savoir un jour et que d'autres que moi et un public de fidèles auront ouvert la voie vers vers ces artistes qui méritent votre attention, votre écoute et ces sublimes sensations qu'on a à les écouter.

 

 

 

 

2016 vs 2017 en Live, revue mensuelle #1

Je m'applique déjà à communiquer de temps en temps les concerts à ne pas manquer de façon non exhaustive. Cette fois, soyons un peu différent. Je vais reprendre mois par mois les lives et évènements de l'année passée et les mettre en exergue de l'année en cours. En plus clair : je posterai sur le blog mes concerts de 2016, mes favoris, mes nouveautés, mes découvertes, mes rencontres furtives et mes chouchous de 2016, tous les mois.

Si jamais en 2017, ils sont aux abonnés absents, ce sera l'occasion pour moi de vous rafraichir la mémoire (et qui sait de vous faire découvrir des artistes que vous n'écoutez pas encore). Et s'ils sont encore là, alors tant mieux, c'est reparti pour un tour .... Un tour sympa, avec de nouveaux concerts, festivals et autres évènements musicaux (la vie est un éternel recommencement), de nouveaux albums, EP, vidéos, que sais-je .... Il y a eu autant d'Oldies que de nouveautés (cela ne veut pas dire que ce sont des inconnus du monde de la musique, mais que c'est une des première fois que je les voyais en Live en 2016).

Ca va être assez scolaire dans la présentation, et subjectif pour le fond, mais cela va me permettre de garder le fil, et de ne pas trop m'éparpiller sinon cet article va devenir un bouquin ... Donc cela c'est l'introduction. Pour l'instant tout va bien. Prenez votre combinaison, vos tubas, vos lunettes de plongées et vos nageoires car plonger dans mon année 2016 vs 2017 risque de ne pas être de tout repos, assez dense, peut être ennuyeux pour certains et intéressants pour d'autres, mais en tout cas j'espère que cela ne vous laissera pas indifférent.

C'est parti mon kiki ....

Je les ai vu/écouté en Janvier 2016.

C'est un mois où j'émerge de la période et des agapes des fêtes de Noel et de Nouvel An. Toujours trop dur de remettre le pied dehors surtout s'il fait très très froid, pire s'il neige. Pourtant, l'envie est trop forte de remettre les pieds dans une salle de concert quelque soit sa capacité, son contexte, sa décoration, et ses moyens matériels. Traduire dans un obscur petit Café connu des seuls initiés (voir même inconnu de Google Maps!) comme une trop grande salle type Olympia à Paris.

En terme de voyages, il y avait Ouistreham et Londres : 2 endroits un peu différents, l'un pour la détente (si si si!) et l'autre pour les soldes et juste par envie de changer d'air. C'était cool, j'ai atteint l'objectif voulu et côté musique c'était très franco-français et anglo-saxon, des genres musicaux différents aussi. 

1. TEMPERANCE MOVEMENT. Vu lors d'un tournage d'une émission TV avec une amie. Un groupe de Rock pour te réveiller (si jamais tu dormais) qui secoue tes esgourdes (en vieux françois, tes oreilles) comme jamais. J'ai pas aimé, j'ai adoré. Ils étaient venus pour la promo de leur nouvel album White Bear, à écouter absolument. Ils seront le 24 janvier au Divan du Monde à Paris. Sérieusement, il faut aller les voir, leur musique fait un bien de malade et si jamais tu es encore engourdi par l'hiver, ils vont te réchauffer pour sur. Alors, pas d'excuse, vas-y de ma part. Plus d'infos :  thetemperancemovement.com/

2. ROVER. Vu à la Maison de la Radio. Je l'ai découvert dans un obscur endroit à Paris (dont je tairai le nom) en 2011 et sincèrement (la sono étant assez pourrave), il ne m'avait pas laissé un grand souvenir. Par contre, sa voix avait fait Tilt dans mon coeur, sa timidité scènique m'avait surprise aussi et je m'étais promis de le revoir sur scène dans d'autres et meilleures conditions. Ce que j'ai fait et continue de faire. J'ai usé son 1er EP et album Rover jusqu'à la lie (bon c'est pas la bonne expression, mais ça donne une idée de l'état dans lequel ce cher Timothée Régnier met ses fans, i.e. en émoi), l'ai revue de très nombreuses fois en concert, et on peut dire que je suis une grande fan de ce super musicien.

En Janvier 2016, il venait à peine de publier son  nouvel album Let It Glow. Toujours avec le même effet "Whoua" pour moi, je l'ai revu avec bonheur sur scène l'année 2016 et en particulier pour son 1er Olympia et aux Francos de la Rochelle qui m'ont pas mal marqué. Vous avez vraiment de la chance parce que Rover sera en tournée en 2017 et il revient sur de belles scènes parisiennes. D'abord le 27 février 2017 à la Salle Pleyel (report du concert prévu en Décembre à l'origine) puis début Mars à la Philharmonie de Paris. En passant (il s'est cassé la jambe), on lui souhaite un prompt rétablissement ! Je vous conseille, vous recommande, vous engage à le voir sur scène et à écouter en boucle Let It Glow si ce n'est pas déjà fait. Me suis-je bien fait comprendre ?! Plus d'infos : rover-music.com/

3. JEANNE ADDED. Vue à l'Olympia en Janvier 2016, c'est incontestablement cette année que cette  artiste formée à l'école du jazz, originaire de Reims et multi-instrumentiste a également marqué mon année 2016. A l'image d'une Christine and the Queens (et la comparaison s'arrête là), Jeanne Added a effectué une irrésistible ascension (démarrée en 2015) et été présente plus que jamais sur différentes scènes, avec une immense tournée (plus de 150 dates) qui l'a conduite dans de gros festivals français et en Europe. La première image de Jeanne pour moi est comme interprète aux côtés d'un autre super musicien Thomas de Pourquery (qui a aussi explosé avec VKNG et son Illumination), plutôt dans un registre Jazz et vraiment à l'opposé de son premier album solo entre rock (cold wave) et électro, incroyablement bien dénommé "Be Sensational" (publié en 2015). Un GROS MERCI à Dan Lévy de l'avoir produit et convaincue.

Je suis proprement sidérée (c'est le bon terme) par sa présence charismatique, sa voix exquise, et sa musique qui m'a extrait de la morosité ambiante de nombreuses fois dans mes écouteurs ou tout au long de sa tournée. Une des rares artistes qui m'a fait pleuré en concert à la Cigale, où l'émotion était si palpable qu'on aurait pu en faire un merveilleux album Live.  Démarrer par l'Olympia et terminer par l'Elysée Montmartre, c'est un parcours remarquable et remarqué. En 2016, sortir d'une salle de concert en ayant la chair de poule pour de bonnes raisons, mais tellement merci Jeanne, TU as été sensationnelle, tu as brillé de mille feux sur scène et tu as démontrée (s'il fallait vraiment une preuve) quelle incroyable et talentueuse musicienne, chanteuse, artiste tu es. Tu as éclairé mon année.

Bon, comme 2016 a été très intense pour Jeanne en tournée, bien sûr, un repos bien mérité et de nouvelles envies en 2017 vont de soi. L'histoire est un éternel recommencement, et donc un nouvel album est en route pour Jeanne Added la warrior :) Histoire, j'espère d'écrire de nouvelles paroles, de tracer de nouvelles notes, de nous préparer et d'écrire une nouvelle aventure artistique, musicale et joviale. Compte sur nous, je, nous, ils seront là ! Plus d'infos : jeanneadded.com/

4. HOZIER. Vu aux Folies Bergère. Porté par la vague du hit "Take me to church" (qui était aussi le nom de son premier EP en 2013). Que dire de ce titre si décrié pour ceux qui détestent sa signification homosexuelle, qui fera les joies des publicitaires de tout poil pour vendre qui une voiture et voire des sous-vêtements, qui sera repris par des milliers d'adolescentes en furie (et c'est véridique) lors de son concert parisien. Je trouve tellement dommage qu'un single doive réduire au plus strict minimum et couvrir l'univers artistique d'un jeune pianiste de formation venu partager tout le travail d'un album qui comptent d'autres chansons  tout aussi belles.

Malgré les cris durant le concert aux Folies Bergère, j'ai pu écouter un artiste qui m'a donné pas mal d'émotion surtout sur un titre Like Real People Do qui m'a envoyé direct dans sa belle Irlande et sa reprise culottée d'un titre des Beatles Blackbird. On ne peut pas nier qu'il possède une voix superbe, et que ces chansons qui sont avant tout Blues-Folk (issus de ces origines irlandaises sans doute) sont profondément touchantes.

L'occasion de découvrir son premier album sobrement appelé Hozier, de passer en boucle son titre "Cherry Wine" et d'espèrer qu'il survive à tout le raffut médiatique généré par son premier opus, pour en faire d'autres de même facture. En 2016, il a écrit une chanson "Better Love" de la BO du film The Legend of Tarzan sorti cet été. Puis, un immense respect pour cet artiste pour la sortie du clip single Cherry Wine, dont les bénéfices ont été intégralement reversés à une vingtaine d'associations luttant contre les violences conjugales. Quand on vous dit qu'Hozier est vraiment un mec bien ! Raison de plus, pour suivre ses nouvelles aventures musicales en 2017. Plus d'infos : hozier.com/

 

Durant ce mois de Janvier, j'ai aussi fait de belles découvertes, des artistes qui démarraient avec leur tout premier album (et qui allaient aussi confirmer leur talent et leur présence scénique durant toute cette année) : 

En Janvier, c'est le moment attendu qui revient comme une madeleine de Proust renouvelée version Talents Prometteurs, les Révélations des Victoires de la Musique. C'était à la Maison de la Radio que je les ai écouté en avant première, avec Louane (déjà indétrônable), JAIN, Faada Freddy, Jeanne Added, Feu! Chatterton et Hyphen Hyphen. C'est pour moi l'occasion de remercier sur ce blog, le travail de défrichage et de coups de coeurs toujours révélés de Didier Varrod. Il a et fait toujours un incroyable travail de programmation sur France Inter. Merci Didier !

Il m'a souvent ouvert les oreilles sur des artistes un peu hors du commun (dans le sens où ils ne seraient pas forcément entendu ailleurs sans ce petit coup de pouce) et je lui dois de belles révélations artistiques et scèniques. Sur ceux qui ont été présentés en ce mois de Janvier 2016, j'ai eu de gros gros coups de coeur (du genre indéboulonnables) pour Feu! Chatterton et Hyphen Hyphen (que j'avais déjà découverts au super festival Chorus des Hauts de Seine qui fait également un travail remarquable). Ils ont plus que confirmé sur scène en 2016 avec leur premier album l'un avec "Ici le jour (a tout enseveli)" (Mais quel souvenir éponyme que leurs Trianons complets et survoltés) et l'autre avec "Times" (Ouh la la, quel show à l'Elysée Montmartre). C'est toujours un réel bonheur de les écouter sur disque et sur scène, de chanter en choeur avec eux et de les voir ainsi évoluer vers un public plus large et populaire. Je leur souhaite un parcours aussi incroyable en 2017 et je n'en doute pas un seul instant.

Puis je voudrais terminer ce mois de janvier avec un artiste britannique qui j'espère fera de plus en plus parler de lui en France. Il s'agit de JAMIE LAWSON. Son parrain dans l'industrie musicale c'est Ed Sheeran (oui, le folkeux roux connu même de ma grand-mère, qui a créé son propre label Gingerbread Man Records et donc a signé Jamie). Il fait un joli carton Outre Manche, et est en train de terminer son 4è album. Alors oui, je sais vous allez me dire, c'est un ènième artiste Folk (qui a tout piqué à Jack Johnson), qui a réussi grâce à Ed Sheeran. Et je vous répondrai que vous avez raison, cependant pour l'avoir entendu lors de l'enregistrement d'une émission de TV, il a ce petit quelque chose indéfinissable (et quand mes oreilles frétillent, c'est plutôt bon signe), cette sensibilité qui m'a accroché et qui me fait dire attention, lui il n'a pas du succès par hasard (même si c'est surtout en grande Bretagne, en Irlande et en Australie). Bref, tenez-vous prêts pour son nouvel album qui devrait pointer le bout du nez en 2017. En tout cas, je vous aurais prévenu ! Plus d'infos : jamielawsonmusic.com/

 

Je voudrais terminer sur un moment de nostalgie  pour ceux et celles qui ont disparu  en Janvier 2016 et pour lesquels j'avais beaucoup d'admiration : Michel Delpech et Natalie Cole.