Il était une fille, par Mathilde

Alors, voilà, une fois n'est pas coutume, sur AIETV je vais parler d'un sujet important parce que vital. Aujourd'hui est une journée spéciale (à mes yeux de femme) dédiée par l'ONU appelée pudiquement  #JournéeOrange, une Journée Internationale De Sensibilisation Aux Violences Faites Aux Femmes. 

C'est toujours très délicat de parler de la VIOLENCE quelque qu'elle soit. Si souvent on la voit à des milliers de kilomètres devant notre écran de télévision, la plupart du temps, elle n'est qu'à quelques mètres de nous, étouffée par 4 murs, engloutie par nos peurs irraisonnées et humaines, mais surtout elle s'exerce à l'encontre d'hommes et surtout de femmes au quotidien aux 4 coins de la planète et aussi près de chez nous.

Bien sûr ce n'est qu'une journée, alors qu'il faudrait tirer la sonnette d'alarme tous les jours, ne pas détourner les yeux et les oreilles de ceux et celles qui la subissent, mais aussi courte soit elle cette journée est bonne à prendre et permet de focaliser les esprits sur un combat digne de sens et d'humanité. Avec l'idée de prolonger cette mobilisation bien au-delà ...

Quand j'ai cliqué sur la vidéo "Il était une fille" de Mathilde, connu surtout pour être la magnifique chanteuse de l'émission The Voice, mais surtout pour moi comme l'amie et la chanteuse de Jazz que je connais depuis plusieurs années déjà, les larmes me sont montées aux yeux aussi sûr que ce coup de poing et ces gifles qu'auraient pu donner leur auteur à cette jeune fille. Cela a été extrêmement difficile pour moi d'aller jusqu'au bout du clip. Pour tout dire en écrivant, les sanglots sont encore là, l'émotion est à fleur de peau et il m'est impossible de ne pas parler de ces frissons qui ont parcouru mon dos à la fin de la dernière phrase.

Je mets à présent des mots sur ce combat pour les femmes chevillé viscéralement au corps chez Mathilde et je comprends surtout pourquoi cela la touche si profondément. Alors plutôt que de faire de très longs discours, le mieux est encore peut être de reprendre intégralement (j'espère qu'elle ne m'en voudra pas) le texte qui accompagne cette vidéo et beaucoup plus parlant que mes propres mots et mes émotions.

Avec cette lourde impression de ne pas encore en faire assez.

Mais il faut un début à tout, et surtout ne jamais lâcher prise, quand il s'agit d'êtres humains. Comme vous ou moi.

 

Aujourd'hui, c'est la #JournéeOrange de l’ONU, Journée Internationale De Sensibilisation Aux Violences Faites Aux Femmes. Artiste engagée, j'ai donc décidé d'y participer en vous dévoilant une nouvelle chanson, #IlÉtaitUneFille, qui retrace mon histoire, cette histoire que malheureusement tant d'autres femmes ont aussi vécu, ou pire, vivent et vivront encore.


Aujourd'hui en France, une femme sur dix déclare avoir déjà été victime de violences conjugales. Une sur dix. Dans le monde, on estime cette statistique à 1 sur 3. Cet immense effroi doit cesser. Et le tabou enfin se briser.

 

La violence contre les femmes est une violation des droits de l’homme ! Ensemble, mobilisons-nous ! Je compte sur vous pour partager cette vidéo en masse, en discuter entre vous, avec vos amis, vos parents, vos enfants, dire enfin à votre voisine, vous savez très bien laquelle, qu’elle peut venir se réfugier chez vous si jamais... 
Et si en fait, c’est à toi directement que je parle, toi qu’il a enfermé dans une prison de peur et de douleur… Je sais ce que tu vis, et je pense fort à toi. Et ma belle, il n’y a pas de honte à fuir. Fuir les griffes de ton bourreau, et te sauver, parce qu’il ne mérite pas ta patience, ni ta peur. Il est petit, il est lâche, il est fou, et face à toi, il ne vaut rien. Tu es forte parce que tu es vivante. J’ai confiance en toi, alors je t’en supplie, aies confiance en moi quand je te dis qu’il faut partir. Et saches que la loi, elle aussi, te protège ! Appelles sans attendre Violences Femmes Info au 3919.

 

Pour finir, je tiens à remercier toutes les personnes qui ont participé à ce clip : Ariane qui l’a réalisé avec moi, notre assistant Jérôme, Alexis pour son oeil de monteur délicat et tendre, notre incroyable équipe de maquilleuses, Maelleya et ses assistantes Sonia et Chloé, et notre photographe plateau Christine. Merci aussi, toujours, à Fabien pour ses précieux conseils. Je tiens à embrasser encore une fois et si fort les femmes qui ont livré leurs émotions, vraies et nues malgré la caméra, pour porter ce message avec moi : Andrea, Diem, Carole, Clara, Emma, Emma, Gaelle, Jennifer, Juliette, Kora, Lina, Rosy, Sara et Tatiana. Un merci tout particulier évidemment à Vladimir, Etienne, Sami et encore une fois Alexis, pour leur talent, leur bienveillance et leur sensibilité, sans lesquels cette chanson, ces mots ou ma voix ne pourraient arriver jusqu’à vous. Merci profondément aussi à Christophe Deghelt et Gérard Davoust pour leur confiance, et à Thomas Monnier pour son soutien.

Je tiens également à remercier du fond du coeur les amis qui sont venus me sauver alors que j’avais perdu tout espoir, et qui m’ont permis de survivre à mes 20 ans. Cloé, Max, je pense particulièrement à vous deux.

 

A mon fiancé Habib-Sylvain, qui m’a redonné foi en l’amour, la tendresse et le respect, et qui, à la force de son coeur, a recollé mes morceaux : je t’aime si fort que je n’aurais pas assez d’une seule vie pour t’aimer comme tu le mérites.

 

Et maintenant, à vos partages, les amis.
Je compte sur vous.
C’est important.

<3  Mathilde.

------------------------------------------------------------------

IL ETAIT UNE FILLE
Réalisé par MATHILDE et Ariane Raynaud
En collaboration avec Alexis Pivot
Assistés de Jerome Bortaud

Avec :
Jennifer BARRE
Sara BEN SHERIFA
Clara Brajtman
Diem
Andrea Gomez Music
Tatiana GOUSSEFF
Kora Jamson
Juliette Moraine
Emma Oscar
Rosy POLLASTRO
Gaëlle Prudencio
Carole SAURET
Emma SCHERER
Lina STOLTZ
Et MATHILDE

Cheffe-maquilleuse : Maelleya Jessica
Assistantes-maquilleuses : Sonia Caballé / Chloé Arbessier
Montage & etalonnage : Alexis Pivot
Son : Sami BOUVET
Voix : Mathilde / Guitare : Vladimir Médail / Contrebasse : Etienne Renard / Orchestration : Alexis Pivot

Photographe Plateau : Christine Coquilleau Photographe

REMERCIEMENTS : Fabien Dapvril - Page Pro, Habib-Sylvain Gourguet, Théodora BlumkineChristophe Deghelt / My Buzz Productions, Gérard Davoust & les Editions Raoul Breton, Thomas Monnier.

UNE PRODUCTION BOHÊME NOUVELLE.

LIVES MATTERS !

Bravo Mathilde et toutes les personnes qui ont oeuvré dans ce clip vidéo pour donner la voix à toutes celles et ceux qui n'osent pas !

Retour à l'accueil