Focus du jour : Otis Stacks

En mode découverte ....

A prime abord, sur AIETV je parle assez peu de musique Hip-Hop même si je m'y intéresse quand même, mais je suis surtout attirée vers la musique Soul et Funk. J'ai déjà parlé sur le blog de d'Angelo, qui est pour moi un des maîtres actuels de cette musique (juste après le défunt Prince). Je suis également une très grande fan de De la Soul. Alors quand j'ai reçu l'EP d'Otis Stacks dans ma boîte aux lettres, j'étais à mille lieux d'imaginer que je serais envoûtée par la voix délicieuse d'Elias Wallace qui compose la moitié connue de Dafuniks et moins connue d'Otis Stacks.

Oui, Elias Wallace, le leader vocal historique du groupe Hip-Hop Dafuniks. Un peu d'histoire (résumée) s'avère indispensable. Ce groupe originaire du Danemark, qui voit le jour en 2008, est surtout  l'association de 5 musiciens venant d’horizons très différents qui officie dans cette musique groovy et énergique : JustMike (Producteur), DJ Nyber (platines), Christian Jespersen (batterie), Thomas Cox (Guitare Basse) et Tue Damskov (Guitare). Ils ont fusionné autour de leur passion commune : la musique noire américaine, entre des sonorités Funk, une musique Soul familiale et leur dédication invétérée pour une musique hip-hop la plus intrusive qui soit. Ils louent un amour sans vergogne pour tout ce qui ressemble à une galette vinyle. Par essence, Dafuniks est avant tout un véritable groupe FULL-LIVE puissant sur scène. A l'image d'un Beat Assaillant par exemple.

En 2009, ils se font remarquer lors d'un concert mémorable organisé par Radio NOVA (Nuits Zébrées) qui passait en playlist le titre « All I Want Featuring Elias ». Reconnus par les fans de la mouvance « Soul'n'Groove » de la Capitale et légitimés sur la scène soul-hip-hop hexagonale, Dafuniks devient très vite une référence incontournable. Vient alors le temps des rencontres et la multiplication des collaborations pour s'offrir une dimension internationale.

Le tout parachevé par un premier album au succès médiatique et commercial "Enter The Sideshow Groove". Après 2 ans de tournées, leur dernier opus "Past Present Future" regorge de musique “cool hip-hop” teintée de soul et de groove, qui déroule des featurings  internationaux et prestigieux : Afrika Baby Bam, membre du mythique groupe US Jungle Brothers, les bouillonnants ASM, le Soulman Californien Elias Wallace (voix historique du groupe), le rappeur Mattic, la diva Danoise Barbara Moleko, et la nouvelle recrue, Blacc El.

Dafuniks a d’ailleurs collaboré récemment avec la célèbre firme californienne, Lionsgate Films, sur la B.O. du film hollywoodien “Addicted” (basé sur le best-seller écrit par Zane). Enfin, le groupe a également eu l'opportunité de travailler avec des artistes reconnus comme Chinese Man, de partager la scène avec de prestigieux groupes, des poids lourds du Hip-Hop comme De La Soul, MF Doom, ou encore Pete Rock.

Voilà pour le côté historique.

Focus du jour : Otis Stacks

Mini-bio et maxi infos

En 2016, à peine 1 an après la sortie du dernier album de Dafuniks, Elias Wallace, auteur-compositeur, chanteur Soul originaire de Pasadena (Californie) s'associe avec le producteur Danois Michael Munch aka JustMike, leader du groupe Dafuniks. Le temps d'un break bienvenu dans la carrière de Dafuniks, pour pouvoir donner le jour au projet Otis Stacks, annoncé par un premier EP du même nom. 

C’est pendant une de leurs dernières tournées les réunissant, que ce deux-là ont pu enregistrer un premier titre (qui deviendra plus tard «Fashion Drunk»). Entre Nice, Montpellier et Paris, ils terminent d'enregistrer leur premier EP « The Break Up » (d'ou est tiré le single en question) qui scellera artistiquement pour le meilleur de la Soul music, Otis Stacks et JustMike, autour de cette incroyable chanson qu'est Fashion Drunk, socle musical qui unira et deviendra le titre phare du duo.

Otis Stacks c'est le fruit de cette collaboration inédite, qui combine les synthés analogiques et le piano Rhodes collectionnés par JustMike, et les chansons nostalgiques et puissantes portées par la voix chaleureuse d'Elias Wallace. Avec ce petit plus, où se glisse de façon imperceptible les nuances de leur culture hip-hop personnelle. 

 

Dans leur musique, on a aimé …

Otis Stacks, c’est une espèce de fusion ultime entre une multitude d’univers : une musique Soul groovy à souhait portée par des sonorités Vintage, d’une belle pureté, des synthés analogiques de JustMike, par l’organe vocal puissant, entre sensualité et douceur, vulnérabilité et douleur d’Elias, le tout sur des mélodies entêtantes, qui accrochent l’oreille de l’auditeur aussi surement que les épines du cactus dont on ne peut se défaire.

On ne peut être que bouleversé par les sentiments, ces émotions dégagées par la chanson "The Game", où la vulnérabilité masculine est totalement assumée, quand Elias Wallace évoque de façon implicite, la perte de l’être aimé. On peut être surpris par ces paroles qui ont tant de sens, d’une vraie lucidité même si elles expriment la douleur, le vide ressentis du monde dans lequel Elias Wallace évolue, qui a souvent une image factice.

Focus du jour : Otis Stacks

Cet EP est aussi l’opportunité de mettre en avant une musique Hip-Hop plus chaleureuse que jamais, en adjoignant d’autres voix marquantes. Elias Wallace et JustMike sont rejoints par le rappeur Gift of Gab de Blackalicious,  avec les remixes de Frankie Motion, de The Architec, et de Straybird. Ces expérimentations sonores, généreuses, uniques, sont cousues comme de la dentelle artisanale soutenue par des arrangements tout en sobriété mais efficacité. Une musique qui piétine parfois allègrement et sans fausse pudeur le territoire du R&B et du Jazz.

Avec ce mini-album, le duo Otis Stacks gagne un certain respect artistique, en étant capable de créer une combinaison gagnante Soulful à la fois émotionnelle et réfléchie, qui va certainement marquer de sa patte le monde déjà bien encombré du Hip-Hop. Pour certains fans de hip-hop, ils pourront même u trouver une empreinte de nostalgie rappelant celle de Chinese Man.

Pour la sortie du single Fashion Drunk, le duo a eu la bonne idée de faire réaliser un clip vidéo choississant le partie de l’animation, fabriquée par Jean-Pierre Sastre, réalisateur freelance installé dans notre Capitale. D’ailleurs, les personnages ne sont pas sans rappeler ceux de l’illustrateur de Gorillaz, Jamie Hewlett.

Il y a presque un rappel ténu avec l'univers de Dafuniks et l'espiègle Jessica le Panda, sauf qu’ici c’est une version en négatif, masculine qui multiplie les aventures amoureuses, les conquêtes d’une soirée qui se terminent inévitablement dans l’alcool, et une existence vide et sans aucun espoir. A l’image de ce cœur qui se flétrit et devient noir. Ce clip reflète très bien la profondeur de la chanson, et la déprime, le désespoir inspirés par le titre Fashion Drunk.

Si vous en avez l'occasion, n'hésitez pas à voir le duo en concert :  ils y expriment non seulement l'étendue de leur talent, car vous risquez d'être sacrément impressionné par la voix incroyable d'Elias Wallace et le sacré groove des claviers de Michael Munch !

Vous trouverez en dessous les clichés du duo pris lors de leur concert à l'EMB à Sannois, par l'oeil affûté de Yanis Baybaud (Twelve Photography). Un grand merci à lui pour le partage sur le blog AIE TV. Vous pouvez également jeter un oeil sur l'intégralité de l'album photo ci-dessous en cliquant sur le lien.

Copyright : Twelve Photography par Yanis Baybaud. Reproduction interdite. Tous droits réservés.

Copyright : Twelve Photography par Yanis Baybaud. Reproduction interdite. Tous droits réservés.

Leur actu & les indispensables

Le premier EP du duo Otis Stacks est disponible depuis le 30 octobre chez Underdog Records et sur toutes les plateformes habituelles en ligne. Après leur passage au MaMA event d'octobre, ils effectuent actuellement une mini-tournée en France :

27.11.16 Caen (14) / Festival Les Boréales
28.11.16 Live à France Inter (Radio France)
29.11.16 Live à RFI + Showcase privé le Silencio
01.12.16 Live à Radio Nova 
01.12.16 Chatenay-Malabry (92) / Le Pédiluve

Plus d'infos sur Otis Stack :

Site Officiel / Facebook / Twitter / Bandcamp

 

En écoute : 

Retour à l'accueil