Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
*AIETVBLOG  #1W3BZINE MUSIC@L

*AIETVBLOG #1W3BZINE MUSIC@L

Menu
Parachute, le nouvel album de Mélanie Pain, chronique

Parachute, le nouvel album de Mélanie Pain, chronique

Parachute, le nouvel album de Mélanie Pain, chronique

J'avoue. J'avais délaissé Mélanie Pain en 2013 à l'aube de son second album "Bye Bye Manchester" (Sober & Gentle / Sony), étant encore bercé par son tout premier album solo "My Name" en 2009 (Cinq7 / Wagram) qui m'avait laissé un goût de naïveté, de pop épuré et de belles intentions artistiques. Quelques 5 années et une maternité plus tard, la demoiselle à la voix enfantine, revient en 2016 sur le devant de la scène, toujours en solo, avec son nouvel album "Parachute" (Kwaidan / K7) qui nous emmène vers des contrées différentes de ces 2 premiers opus.

On savait Mélanie Pain friande de **collaborations (sa présence et sa durée dans le projet Nouvelle Vague en attestent), il est donc peu surprenant qu'elle soit accompagnée sur la composition de ce troisième album. Plus étonnante par contre, est l'association avec Gaël Rakotondrabe, pianiste et arrangeur émérite pour Antony and the Johnsons et CocoRosie, qui accompagne Hugh Coltman sur sa tournée Shadows, sur cette nouvelle étape artistique. Un cadeau diront certains mais aussi une vraie prise de risque. L'omniprésence du piano (qu'elle affectionne) est le fil rouge conducteur de ce disque, qui fait augurer de nouveaux espaces et de nouvelles ambiances sonores.

Car "Parachute" est une plongée sans artifices ni retenue dans un univers sonore intense, profond et spectaculaire. A l'image du premier extrait de l'album "Comme Une Balle", qui joue avec abondance sur les illusions d’optique, les jeux de formes où la voix de Mélanie Pain se mêle en boucle sur les claviers de Gael Rakotondrabe aux accents électroniques.

Dans le dictionnaire, le parachute est  un « dispositif destiné à freiner le mouvement, à ralentir la chute d'un corps ». Avec ce troisième album, Mélanie Pain créé littéralement une fracture musicale avec ses précédents opus et nous propulse dans un environnement sonore qui défie sa propre gravité.

D'abord, "Parachute" est autocentré autour du piano, sans aucune guitare enregistrée ! Un sacré pari ... Pourtant, Mélanie Pain reste toujours cette fabuleuse raconteuse d'histoires, d'épisodes de vie dont la gravité (notez le double sens !) contraste avec la légèreté de certaines paroles, de certaines chansons. Elle est dans le questionnement, sur sa propre identité de femme (Comme une balle, Jette), sur le sens de la mort (La où l'été, Dans une boîte), l'arrivée de la vieillesse inéluctable (Lèvre Rubis, D'un Bout à l'Autre), l'attente induit par la relation amoureuse (On Dirait, Le Mot). Elle semble bien loin de ses précédentes influences pop folk.

Avec cet album, Mélanie a décidé  de se libérer des carcans musicaux pour s'offrir le "chant" des possibles. Si j'osais, j'utiliserais bien le thème éculé de l'album de la maturité. Peu importe que le son soit définissable, il est moderne. Peu importe que le rendu soit peu conventionnel avec ses claviers percussifs, il est hybride. Elle possède ce classicisme naturel et dénote une forte théâtralité sur certains titres, alors qu'en même temps, elle plonge sans repères dans des sons expérimentaux, électroniques, organiques, presque aquatiques sur d'autres.

Elle s'offre aussi une parenthèse intimiste et tranquille avec une interlude tropicale et bossa (Rio). Elle revient à ses précédentes amours avec une incursion pop dans un titre qui flirte entre le français et l'anglais ("Pristine").

(Kwaidan / K7)

(Kwaidan / K7)

Les mots peuvent être naîfs et simples, ils n'en sont pas moins acerbes et acérés. Elle exprime une sorte de légereté tout en  peignant des attitudes sensuelles et charnelles. Elle explore ses propres craintes tout en apprivoisant ses démons. Car même derrière des atmosphères sombres, des(équilibre)s vacillants et la violence des sentiments, Mélanie Pain fait de ce "Parachute" un album d'une beauté imparable, où la lumière de la vie trouve son chemin et les émotions affleurent de peau. 

Ecoute après écoute, on se laisse happer par l'intensité des mots, le foisonnement et la luxuriance des sons. "Parachute" est une incroyable invitation à comprendre la cruauté et l'intensité de la vie mais également à saisir l'ouverture sur celle qui vous attend après.

Après avoir fait une prestation remarquée au MaMA 2016 aux 3 Baudets, Mélanie Pain sera en tournée et en concert à Paris au Café de la Danse le 1er Février 2017.

Plus d'infos sur Mélanie Pain :  Twitter - Facebook - Site officiel

 

**Collaborations :
 2003 M83 "Dead cities, red seas & lost ghosts"
 2004 Nouvelle vague Peacefrog
 2005 Villeneuve "First date" Pias
 2006 Nouvelle Vague "Bande à part" Pias
2009 Nouvelle Vague "3" Peacefrog
2010 Nouvelle vague "Couleurs sur Paris" Barclay baudets le 
2016 Nouvelle vague "I could be happy" Kwaidan