Crédit : ArteTV

Crédit : ArteTV

Intro de la rédaction

La brève de concerts, ce sont les moments de Live dont tu te rappelles avec précision et émotion et qui te marquent encore des semaines voire des mois après. J'assiste à énormément de concerts, et je n'ai pas forcément le temps, ni des fois la simple envie de tous les raconter. Parce que il me faut du temps pour redescendre émotionnellement d'un concert, qui me poursuit parfois même en rêves. Parce qu'écrire sur des moments personnels et très intenses parfois, ne se commande pas en appuyant sur un bouton.

A l'image du slow food, je revendique d'avoir du slow live. Une sorte de replay du Live quand tu veux où tu veux. J'aime aussi prendre le temps d'avoir à raconter un Live qui m'a marqué une fois la date de peremption des réseaux sociaux passée, je ne cours après aucune horloge et encore moins quand ce monde régi par Internet te dicte sa loi du buzz immédiat et du débit à tout prix. Arrêter aussi de dire que la lenteur c'est une tare. A fortiori quand le vin vieillit ou que les saisons changent, c'est plutôt sympa, non  ?! Plus envie non plus de culpabiliser parce que ça fait plusieurs semaines que je n'ai pas pondu le papier espéré pour cause de page blanche ; Je n'ai aucun compte à rendre qu'à moi-même ! La musique est une passion que je ne commande pas et écrire sur ce blog aussi. J'inaugure cette brève de concert avec celui de Hugh Coltman et de Cécile Mc Lorin Salvant qui m'a vraiment marqué. J'y repense encore et j'ai envie cette fois-ci de l'écrire. Je te rassure cher Lecteur, je continuerai quand même à poster des lives reports sur des concerts plus récents :).

Brève de concerts - Hugh Coltman et Cécile Mc Lorin Salvant

Brève de concert du 5 Septembre 2015  avec Cécile Mc Lorin Salvant et Hugh Coltman au festival de Jazz de la Villette

 

Pour bien commencer le mois de Septembre, très chaud, rien de mieux que de se rendre à l'édition 2015 du festival de Jazz de la Villette. Je m’y rends tous les ans. Leur programmation est ecclectique, de qualité, suffisamment ouverte pour y entendre des talents de Jazz ou du Blues confirmés comme de nouveaux arrivants et parfois de belles découvertes. Bien sur,  c’est l’occasion d’écouter les artistes qui font l’actualité par leur sortie d’album, ou leur tournée et souvent les deux associés.

C’est le cas de Cécile Mc Lorin Salvant et de Hugh Coltman. Leur actu est brûlante même. Honneur aux dames. Cécile Mc Lorin Salvant n’est plus vraiment une débutante et a sorti son nouvel album ‘For One To Love’  le 8 septembre 2015 chez Mack Avenue / Harmonia Mundi. Bien qu’elle n’ait que 25 ans, elle a déjà le parcours d’une artiste de Jazz expérimentée. Une voix qui dépasse la norme commune et surtout une technique vocale imparable et très impressionnante, qui a mis à ses pieds le public et la critique en 2013 avec son album WomanChild. C’est aussi l’année où elle est nominée pour la première fois aux Grammy Awards et aux Victoires du Jazz en France. Auparavant, en 2010, elle a remporté le très prestigieux concours Thelonious Monk. Née Américaine (à Miami en  Floride), elle a étudié en France à Aix-En-Provence et vit maintenant à Harlem. 

Brève de concerts - Hugh Coltman et Cécile Mc Lorin Salvant

Au Festival de Jazz à la Villette après déjà une belle tournée en Europe et à l’étranger, elle vient présenter son nouvel album entouré de ses musiciens le jeune pianiste déjà primé Aaron Diehl, accompagné de Paul Sikivie à la basse et Lawrence Leathers à la batterie. Assister à un concert de Cécile Mc Lorin Salvant c’est surtout être subjugué et être littéralement fasciné par sa voix. Elle est autant capable de vous emporter sur des aigus saisissants que sur des notes graves qui vous remuent de l’intérieur. Elle est aussi précise qu’une horloge dans ses attaques vocales, ses changements de registre sans parler de cette justesse quasi diabolique qui démontre une maturité et une maîtrise presque divine de son instrument vocal. Pourtant malgré tous ces qualificatifs, elle n'a aucune rigidité dans l’exercice scènique. Son timbre vocal révèle aussi de la chaleur, sur certains titres, de la fougue, presque une voix rageuse voire même des petits cris. L’ensemble avec ses musiciens sait aussi swinguer et balancer avec naturel et une joie qui sont beaux à voir.

Dans ce concert, Cécile Mc Lorin Salvant démontre qu’elle est une artiste totale, même diminuée physiquement (sa voix lui a joué des tours à cause d’une mauvaise angine, surtout en début de set). Elle défend âprement le romantisme brûlant de ses compositions originales de l'album "For One To Love" tout comme le choix audacieux de ses reprises tel que "What's The Matter Now" (popularisé par Bessie Smith), "Wives and Lovers" de Burt Bacharach, "Growlin' Dan" de Blanche Calloway (qui fût la première femme à diriger un orchestre jazz masculin), ou du Cole Porter. Elle scotche l’assemblée en réinterprétant de façon saisissante la ballade  de la célèbre chanteuse française Barbara (publiée en 1966), « Le Mal De Vivre ». J’en reste coi, estomaquée, cloué sur mon fauteuil, interdite, et déboussolée par cette appropriation totalement inédite de Barbara. Il n’ y a pas à dire, Cécile Mc Lorin Salvant sait jouer des contrastes, mieux que revisiter, elle explore de façon indicible des compositions de jazz et les fait siens, révèlant ainsi  une très forte personnalité artistique. On aura beau dire, Cécile Mc Lorin Salvant est bien plus qu’une révélation vocale surprenante, ou qu'une surdouée du Jazz, elle détonne assurément dans le paysage jazzistique français et international.

Passons maintenant à Hugh Coltman, le chanteur Britannique, installé en France depuis une quinzaine d’années, et qui vient présenter son nouvel album « Shadows, Songs of Nat King Cole » disponible depuis le 28 aout 2015 chez Sony / Okeh Records. Le commun des mortels connaissait surtout Hugh Coltman dans le registre du Blues avec son groupe The Hoax (avec lequel il a sorti avec l’aide de ses fans, le tumultueux « Big City Blues », et plus récemment par un album tribute au grand B.B. King (disparu  en Mai 2015) «Recession Blues »  avec lequel ils ont tournés il y a quelques années aux USA. Puis, Hugh Coltman s’est frotté au répertoire Folk et introspectif avec son premier album solo « Stories from the safe house » et plus pop et arrangé avec le second album studio « Zero Killed » sorti en 2013.

Hugh Coltman est un iconoclaste musicalement parlant. Outre sa voix reconnaissable, gorgé de groove et de soul,  qui s’adapte à chaque répertoire, Hugh Coltman est aussi musicien et un formidable harmoniciste. Il s’est illustré avec beaucoup d’artistes féminines, à commencer par Krystle Warren (qui est presque sa muse, avec sa patte vocale dans chacun de ses albums), Alison Young, Babet, Luciole,  ou Mayra Andrade ou sur scène avec Sandra NKkaké et China Moses. Mais aussi avec des alter-égos masculins, comme Alexandre Kinn, ou le groupe Nouvelle Vague, et Fred Pallem et surtout avec  le pianiste Belge Eric Legnini qui l'a invité sur son album "Swing Twice". C’est d’ailleurs cette rencontre sur le plateau de la sublime et regrettée émission One Shot Not, entre lui, Eric Légnini et Krystle Warren qui a fait le lien, qui est à l’origine de tout ce qu'il advient maintenant. 

Brève de concerts - Hugh Coltman et Cécile Mc Lorin Salvant

 

Avoir une voix de crooner, certes, ça aide, mais il aura fallu une année de tournée avec Eric Légnini pour que le chanteur natif de Bristol se sente « légitime » dans le milieu du Jazz, qui l’a finalement accueilli les bras grands ouverts. Cette conversion en chanteur de Jazz a pris toute sa dimension avec la sortie de ce nouvel album produit par Eric Légnini himself. Plus qu’un opus hommage à Nat King Cole, dont sa reprise de Nature Boy (ici en 2008) remonte à loin, et plus exactement à son enfance, Hugh Coltman reconnait de façon très emblématique que cet album Shadows est dédié à sa maman (qu’il a perdu très jeune) qui écoutait de la musique Jazz à la maison et les disques de Cole en particulier. Le Jazz représente «beaucoup de choses» dans sa vie : «Parce que c'est une musique que j'ai beaucoup écouté quand j'étais gamin à la maison.» Il a expliqué à de nombreuses reprises que sa mère avait contribué à sa formation artistique (il a appris à jouer du violon, du piano, et a pris des cours de théatre bien après). Comme il le dit si bien : « Cela me semblait logique d'aller vers quelqu'un que je connaissais déjà». On peut y voir aussi bien Nat King Cole et en filigrane sa maman.

Brève de concerts - Hugh Coltman et Cécile Mc Lorin Salvant

Pour ce concert sold out à la Philharmonie (gigantesque salle à la Villette), le chanteur est accompagné de Raphaël Chassin à la batterie, de Laurent Vernerey à la contrebasse, de Thomas Naïm à la guitare et du jeune pianiste Gael Rakotondrabe. Avec son chapeau vissé sur la tête et son costume brun 3 pièces, Hugh Coltman semble très ému en foulant la scène de la Philharmonie. Cet évenement permet à l’artiste de faire d'une pierre, deux coups en saluant autant le pianiste qui l'a bercé que sa celle qui lui a donné la vie et de remercier et d’accueillir Eric Legnini aux claviers et arrangements sur le sublime « Mona Lisa ». Ce concert est également une sorte d’épopée jazz à travers les titres classiques du regretté Nat King Cole dont on fête le cinquantenaire de sa mort en 2015. Alors certes, Hugh Coltman revisite des standards connus. A l’image de ce « Nature Boy », dont la part d’ombre est à la fois amplifiée par la contrebasse de Laurent Vernerey et le solo magnifique de Raphael Chassin, mais suffisamment empreinte d’émotion pour qu’on se laisse emporter par cette reprise des millions de fois entendues comme si c’était la toute première fois. Hugh Coltman se paie le luxe de reprendre des titres moins connus comme ce lancinant et nostalgique "Disenchanted", ce retour au Jazz des années 30 de « I Can’t be Bothered » ou encore cette sublime ritournelle qu'est  "Annabelle". On revient aussi aux racines personnelles et profondes, de façon brute avec le bluesy  "Walkin" (si on ferme les yeux, on se croit dans un quartier mal famé dans le New-York des années 50).

Mais c’est surtout la chanson "Morning Star", qu'on croirait écrite sur mesure pour la circonstance,  où plane l’ombre de deux grandes influences de sa vie, qu’on comprend aisément ce qui a conduit Hugh Coltman a dédier ce merveilleux album à sa mère. Même si sa voix a acquis au fil des années une précision vocale, une maturité et une émotion qui fait frissonner l’oreille, Hugh Coltman a su conserver cette chaleur, ce naturel qu’on lui connait qui fait qu’on reste suspendu à son instrument à multiples facettes artistiques. Cette soirée permet de bouger, de balancer, de swinguer, de s’emballer mais aussi d’illustrer une justesse, une délicatesse, une intelligence du répertoire de Nat King Cole qui fait mouche et ne laisse vraiment pas indifférent.  Qui a dit que faire un album de reprises était le signe d’une fin artistique ?  Hugh Coltman vient de prouver au contraire avec ce concert à la Villette qu’il est l’image d’un artiste aux talents multiples qui a revêtu brillamment et de manière très légitime le costume de jazzman qui lui était promis depuis longtemps.

Brève de concerts - Hugh Coltman et Cécile Mc Lorin Salvant

Cécile Mc Lorin Salvant est actuellement en Tournée en Europe et aux USA :

NOVEMBRE 5 - BERLIN, ALLEMAGNE / Jazzfest Berlin

NOVEMBRE 6 - GDANSK, POLAND / Jazz Jantar Festival

NOVEMBRE 8 - COPENHAGUE, DANEMARK / Koncerhuset

NOVEMBRE 10 - STUTTGART, ALLEMAGNE / Bix Jazzclub

NOVEMBRE 12 - HEIDELBERG, ALLEMAGNE / Enjoy Jazz Festival

NOVEMBRE 14 - LONDRES, UK / EFG London Jazz Festival

NOVEMBRE 15 - AMSTERDAM, PAYS-BAYS /  North Sea Jazz Club

NOVEMBRE 17 - BASEL, SUISSE / Volkshaus (grosser Saal)

NOVEMBRE 19 - BARCELONA, ESPAGNE / Barcelona Jazz Festival

NOVEMBRE 20 - MADRID, ESPAGNE / Auditorio Nacional

NOVEMBRE 22 - SEVILLE, ESPAGNE / Teatro Lope de Vega

DÉCEMBRE 3 - GROSSE POINTE FARMS, MI / The Dirty Dog Jazz Café

DÉCEMBRE 4 - GROSSE POINTE FARMS, MI / Dirty Dog Jazz Café

DÉCEMBRE 12 - DURHAM, NC /Duke University - Baldwin Auditorium

FÉVRIER 12, 2016 - NEW YORK, NY / Jazz at Lincoln Center's Appel Room

FÉVRIER 13, 2016 - NEW YORK, NY / Jazz at Lincoln Center's Appel Room

FÉVRIER 14, 2016 - NEW YORK, NY / Jazz at Lincoln Center's Appel Room

MARS 31, 2016 - JACKSONVILLE,  FL / Ritz Theater and Museum

AVRIL 2, 2016 - MIAMI, FL / South Miami-Dade Cultural Arts Center

 

Revoir le concert de Cécile Mc Lorin-Salvant en streaming sur ce lien 1CONCERT ARTETV  jusqu’au  5 mars 2016 et les photos du concert par Rémi Grand Roques ICI onglet Photos.

Retrouvez l’actualité de Cécile Mc Lorin Salvant sur : FacebookSite Officiel

 

 

 

Hugh Coltman est actuellement en Tournée :

NOVEMBRE 4 - LE CARRE SEVIGNE / Cesson Sevigne

NOVEMBRE 6 - THEATRE DE L'HOTEL DE VILLE / St Barthelemy d’Anjou

NOVEMBRE 7 - L'Astrada / Marciac

NOVEMBRE 12 - THEATRE DE LA LICORNE / Cannes

NOVEMBRE 19 -  ESPACE CARPEAUX / Courbevoie

NOVEMBRE 20 -  THEATRE MUNICIPAL DE FONTAINEBLEAU / Fontainebleau

NOVEMBRE 21 -  THEATRE MUNICIPAL DE FONTAINEBLEAU / Fontainebleau

DÉCEMBRE 4 - Opéra Garnier de Monte-Carlo / Principaute De Monaco

DÉCEMBRE 8 -  MC2 / Grenoble

DÉCEMBRE 17 - Théâtre Charles Dullin / Le Grand Quevilly

JANVIER 29, 2016 - LA LUCARNE-CENTRE CULTUREL ARRADON / Arradon  

FÉVRIER 6, 2016 - Le Trianon / Paris

FÉVRIER 25, 2016 - MAISON DE LA CULTURE / Tournai, Belgium

MARS  11, 2016 - THEATRE DU MERLAN / Marseille

MARS  15, 2016 - THEATRE DE LA FLEURIAYE / Carquefou

MARS  17, 2016 - LE VIGEAN / Eysines

MARS  18, 2016 - Salle Nougaro / Toulouse

MAI 27, 2016 - ESPACE DES ARTS / Les Pavillons Sous Bois

 

Revoir le concert de Hugh Coltman sur ce lien 2CONCERT ARTETV  jusqu’au  5 mars 2016 et les photos du concert par Rémi Grand Roques ICI onglet Photos.

Retrouvez l’actualité de Hugh Coltman sur :  Facebook -  Site Officiel

Hugh Coltman est actuellement en Tournée :

 

Epilogue.

Depuis ce concert, il s'est passé plein de choses. Du genre des critiques dithyrambiques sur le nouvel album de Hugh Coltman, qui est même passé au 20 Heures de TF1 ou s'est retrouvé dans une pleine page dans le journal Le Monde. Je crois bien qu'il a du halluciner en repensant à son arrivée en France en 2000 en faisant des petits jobs pour assouvir sa passion de la musique. Sa tournée se poursuit avec succès en Europe jusqu'en 2016. J'aimerais bien qu'une nomination aux Victoires du Jazz couronne cette superbe année.

Cécile Mc Lorin Salvant va bientôt mettre en ligne son nouveau clip vidéo avec le titre Wives and Lovers. Elle poursuit également sa tournée en Europe et bientôt aux USA avec beaucoup de succès. Tout comme Hugh Coltman, elle ne démériterait d'être nominée aux Victoires du Jazz 2015. Et j'aime autant vous dire, que je n'aimerais pas choisir entre les deux !!!

Retour à l'accueil