Vidéotop ! "Evolve", le nouveau clip de Balinger

Sur le blog, ce n'est un secret pour personne, nous soutenons ce jeune groupe depuis ses débuts (voir nos articles sur Balinger sur ce lien).

Si 2013 a été une très bonne cuvée pour le groupe (avec des concerts comme Lauréat 2013 au Printemps de Bourges sur la scène Jeunes Talents et celui à Rock en Seine sur la scène Ile de France comme point d'orgue), 2014 a été une année plus en retrait voire en demi-teinte pour Balinger qui s'est doté d'un nouveau bassiste, Gael Petrina (issu du band free-Jazz The Kandinsky Effect), et s'est focalisé sur l'écriture de nouvelles compositions.

Cette année, les quatre musiciens, Jim Rosemberg (Chant, Guitare), Thomas Caillou (Guitares), Gaëtan Allard (Batterie et choeurs), Gael Petrina (Basse) ont surtout défendu leurs nouvelles compositions sur scène (Les Cuizines, File-7, le Divan du Monde, Plage du Glazart, etc), à commencer avec une sublime chanson épurée, Ghost, qui a demontré que le groupe avait un potentiel d'écriture bien plus large que leur répertoire habituel.

Balinger by Laurent Becot Ruiz Photographie - www.laurentbecotruiz.net

Balinger by Laurent Becot Ruiz Photographie - www.laurentbecotruiz.net

2015 devrait changer la donne.

Tout d'abord, Balinger bénéficie d'un nouveau logo type blanc qui les rendent reconnaissables et qui devrait figurer sur la maquette du nouvel album. L'illustrateur Web Paupoulos Soler (également DA dans la célebre agence de pub FRED&FARID) est l'auteur de ce nouveau logo.

Balinger est actuellement en studio en train d'enregistrer leur premier album, après un premier EP remarqué et encourageant (Moonkeepers Records - 2013), avec les tubes Fire Burning et Reborn again en tête.

Avant les fêtes, le groupe a publié un nouveau clip vidéo "Evolve" qui comme son titre l'indique fait évoluer le groupe vers un nouveau genre musical. Le clip a été tourné au studio Midilive par Hugo Bracchi (à la camera, l'ami de toujours et photographe du groupe, Laurent Bécot Ruiz et Dimitri Chabrol, aux lumières, Mehdi Izza).

La première image du clip vient de la guitare de Thomas Caillou et donne la couleur que Balinger souhaite mettre en avant. Une tonalité rock  plus agressive, plus organique que jamais et complètement assumée. Ce virage Rock, abordée par petites touches à leur début, devient une marque de fabrique. Pour preuve, une rythmique appuyée, omniprésente, qui pulse et dynamise le titre avec une guitare basse qui épouse parfaitement la batterie de Gaëtan Allard.

 Jim Rosemberg a laché sa guitare, tient son micro lové dans ses mains, et tente d'imposer sa voix dans ce déluge de decibels, de riffs qui dégoulinent de la guitare de Thomas Caillou. Le clip fait la part belle à TOUS les musiciens du groupe à l'image qui sont montrés avec un jeu d'ombres et de lumières saisissants qui colle bien à la chanson. On sent Balinger complétement investi, les figures transpirent le plaisir évident qu'ils ont à jouer ensemble, et qu'ils déploient une energie peu commune qui traverse l'écran. J'aime beaucoup la fin du clip où les Balinger ont la tête à l'envers, ce qui est un peu le cas pour l'auditeur quand il regarde le clip.

Balinger a décidé de changer de crémerie et le démontre avec ce nouveau titre Rock aux limites du heavy qu'on ne lui connaissait pas jusqu'à présent. Le temps de la surprise passée, on adhère à cette musique addictive portée par la voix incandescente de Jim Rosemberg.

Vous pouvez également écouter le titre sur Soundcloud sur ce lien.

Vidéotop ! "Evolve", le nouveau clip de Balinger

En attendant le nouvel album, le groupe reste actif sur les médias sociaux, et participe au concours Ricard SA Live Music 2015. Vous pouvez voter pour eux sur ce lien > http://www.ricardsa-livemusic.com/le-prix-2015/candidat/balinger/.

Plus d'infos sur Balinger sur :

Site officiel : www.balinger.fr/ / Facebook / Twitter

Retour à l'accueil